[HUMOUR] Présidentielle Bénin 2016 : et le nom porte-bonheur est…

JE SUIS CANDIDAT

Par Vincent Agué

Les candidats potentiels à l’élection présidentielle de 2016 au Bénin sont déjà une cinquantaine, si l’on en croit les réseaux sociaux, particulièrement animés par ce sujet. Nombreux et divers sont leurs noms, naturellement. Divers sont également leurs slogans, pseudos… Si l’élection présidentielle se jouait sur ces paramètres, qui l’emporterait ? Quels noms, slogans, pseudos, porteraient plus de chance que d’autres ? A quelques jours de l’ouverture du dépôt des dossiers de candidature, je les ai vus, de mon « troisième œil », débattre entre eux. Voici un compte-rendu des propos des uns et des autres.

Lire aussi : Top 10 au Bénin : les célèbres formules des candidats à la présidentielle

Patrice Talon

Je me sentirais honoré d’être Patrice, premier responsable de la PATRIE Bénin. J’agis déjà si bien à propos avec mes TALONnettes (de chaussures et de pantalons) dignes d’un président. J’ai déjà également dû tourner les TALONs pour m’exiler à Paris. A bien des égards, cela est un avantage car c’était sous le coup du TALONnement (acharnement) que je suis parti. Pour mes partisans, je mériterais bien d’être président. Mais, c’est peut être aussi mon TALON d’Achille, puisque pour mes adversaires, j’ai des casseroles, ce qui justifie qu’ils me TALONnent toujours et encore. De toutes les façons, je reste moi-même, je résiste car je suis un TALON (partie inamovible d’un carnet à souche, consultez vos dicos).

Pascal Irénée Koupaki alias PIK

Pour moi l’élection présidentielle de 2016 tombe à PIC(K). Je dois maintenant PIKER le pouvoir. Directeur de cabinet du Premier ministre Adrien Houngbédji, puis Premier ministre à mon tour, j’ai assez aiguisé mon PIC (instrument qui sert à creuser), tel un PIC (oiseau) au bec bien tranchant, pour PIKER avec précision en 2016 et remporter la victoire. Ce sera le PIC de ma carrière politique.  Mais, même si le palais présidentiel n’est pas un PIC (montagne au sommet pointu), s’y hisser n’est pas un challenge gagné d’avance. Un échec ne me surprendrait pas. Je pourrai toujours rebondir, car comme le dit en yoruba mon prénom caché, Mankandjou (ne te presse pas), je prends mon temps. 

Abdoulaye Bio Tchané, ABT

Je suis ABT, Abdoulaye Bio Tchané ; mais aussi président de l’Alliance pour un Bénin Triomphant, P-ABT donc. Je crois en mes chances de me voir appeler, dès avril 2016, président ABT, pour dire président du Bénin.

Eric Houndété

S’il était écrit que le prochain président du Bénin serait prénommé Eric, la question ne se pose plus. C’est moi. Si ce n’est pas Eric ce sera certainement quelqu’un d’autre. C’est qui LUI ? Bah  ça, ne cherchez pas loin ce que vous avez à portée de main, car je m’appelle aussi LOUIS. J’ai aussi un plan C. Si le prochain président ne devait pas s’appeler Eric ni LOUIS, il sera sans doute CAMILLE. Et lui CAMILLE, c’est encore moi. Demandez-moi de décliner mon identité complète et je vous répondrai Houndété Eric Louis Camille.

Sébastien Germain Ajavon

On ne gagne pas le pouvoir en un jour. Pour ma part, la fondation était posée il y a bien longtemps. Vous ne connaissez pas la Fondation ASG (Ajavon Sébastien Germain) ? Et ma fondation (comprendre au premier degré) est aussi ancrée dans le ventre des Béninois, à travers les poulets congelés que je leur vends.

Emmanuel Golou

« Dieu avec nous », voilà la signification du nom biblique Emmanuel. Les chrétiens le savent. Mes chers compatriotes béninois, je les sais très croyants. Les églises, mosquées, et couvents peuvent en témoigner. Emmanuel, Dieu avec eux désormais. Je suis là tout près d’eux. Ils me prendront comme chef de l’Etat.

Général Fernand Amoussou

En général on dit « Jamais deux sans trois ». Après Christophe Soglo et Mathieu Kérékou je serai le troisième général à diriger le Bénin.

Général Robert Gbian

Jamais deux sans trois, ça c’est vrai. Mais ce sera moi ce troisième cas pour confirmer la règle. Et voilà pourquoi : moi je me suis déjà essayé à la compétition électorale… pour devenir député et deuxième vice-président du Parlement. Alors, je suis plus expérimenté sur le terrain politique.

Lionel Zinsou

En plus d’être un Lion, le roi de la forêt, le seul candidat de taille (à tous les degrés) c’est moi. Si la présidence était logée sur une cime, mes presque deux mètres de taille seraient un avantage inouï. Avoir été Premier ministre et candidat de la coalition politique au pouvoir, ce sont sans doute d’autres avantages. Dauphin béni par mon président, je suis privilégié. Et quelle merveilleuse coïncidence que d’avoir un patronyme qui commence par Z, soit la lettre de l’alphabet que précède Y, l’initiale du président sortant Yayi Boni ! « Après Y, c’est Z donc après Yayi, ce sera Zinsou », crient mes partisans dans le pays. 

Mais Lionel rappelle un autre Lionel, dans un pays que je connais bien – la France – un Lionel d’un parti que je connais bien aussi : Lionel Jospin, candidat du parti socialiste français à l’élection présidentielle de 2002. Premier ministre au moment de l’élection, il avait échoué. Je veux bien croire que je ne connaîtrai pas le même sort. 

 

6 thoughts on “[HUMOUR] Présidentielle Bénin 2016 : et le nom porte-bonheur est…

  1. Pour ABT, j’aurais dit « Moi président car de nos jours tout est bio » (A. Bio Tchané)
    Pour ASG, j’aurais dit « Pas loin du pSG, les Saint Germain sont champions ces temps ci, donc ce sera moi le champion »
    Pour Zinsou, « Hé oui vous voyez comment Lionel Messi dribble et gagne, ben ce sera mon cas aussi. Mon ballon d’or sera le fauteuil de la Marina »
    😀
    Beau billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *