Mon carton rouge à Leo Messi, l’hôte du Gabon

leo gabon

Tu es mal venu chez nous au Gabon, Lionel Messi ! C’est malhonnête de ma part de te souhaiter la bienvenue. Ta visite ce samedi 18 juillet 2015 au Gabon a déchaîné passion chez tes fans, et amertume chez d’autres
Tu es mal venu chez nous au Gabon, Lionel Messi ! C’est malhonnête de ma part de te souhaiter la bienvenue. Ta visite ce samedi 18 juillet 2015 au Gabon a déchaîné passion chez tes fans, et amertume chez d’autres. D’autres comme moi, citoyen africain du Bénin. Que j’ai été ahuri, que je me suis senti humilié de te voir descendre de ton avion en haillons. Au pied de ton appareil attendaient pourtant fièrement des gens responsables avec à leur tête le Président Ali Bongo. Tous drapés de beaux vêtements.

Je parie fort qu’à cet instant le chef de l’Etat a vu passé dans son esprit une question du genre : Oh mon Dieu qu’est-ce qu’il a porté ? Comment veut-il m’humilier ? En plus des critiques que je dois supporter de l’avoir invité ?

Si Ali Bongo ne s’est pas posé ces interrogations, moi je me les suis posées. Je me suis tenu la tête même, je n’en croyais pas mes yeux. Quel manque d’égard ! Lionel Messi, messi du football fut-il, rend visite à un chef d’Etat quand même ! Tu comptes certainement des dizaines de millions de fans, mais Ali Bongo aussi est le président de quelques millions de Gabonais. Et la moindre marque de considération voudrait que tu te présentes à lui en tenue correcte. Ah oui, chez nous en Afrique quand on va chez quelqu’un ou qu’on reçoit un hôte, on se prépare pour. Il nous faut faire bonne impression. Tu l’as sans doute remarqué. Une dame t’a souhaité la bienvenue en versant l’eau par terre pour que tes premiers pas sur le sol gabonais soient posés sur du frais symbole de paix. Et toi alors en retour, quelle gifle tu as infligée à ces hommes et femmes qui t’attendaient en te montrant en loques ! Avec une exhibition de tes tatouages dont on a que faire.

Si c’était pour te montrer simple et sobre, je trouve que c’est une erreur. Tu as plutôt fait montre d’insolence à travers ta friperie. Tu te serais présenté carrément en maillot du Barça que ma colère aurait été moindre. C’est pourquoi je te flanque ce carton rouge pour maillot non convenable.

Mais bon, ceux qui t’ont invité auront été servis. Peut-être qu’ils réfléchiront désormais par deux fois avant de rééditer l’exploit avec d’autres vedettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *